1) J’ai commencé à poster le 4 juin et à ce jour, ce blog compte 15 posts et 873 pages de vues (desquelles il faut retrancher une petite centaine à mettre sur mes propres refresh), dont plus de 95 pc concernent l’histoire de ce blogueur belge acquitté par la justice.

La proximité dans le temps avec le procès de Christophe (Monputeaux) était fortuite mais m’a permis d’apporter un aspect supplémentaire qui fut visiblement apprécié (en tout cas lu). Je n’en ai pas eu d’écho négatif, et ça c’est cool, parce que je pense l’avoir fait avec un maximum d’objectivité et de sincérité.
Je n’ai pas eu non plus de retours quant à la qualité du skyplex. Etait-elle suffisante ? Auriez-vous posé d’autres questions à son avocat ou interrogé quelqu’un d’autre en plus ? Quels aspects aurais-je pu aborder pour compléter l’info ? Dites-moi si vous avez des pistes encore à exploiter.

2) Les 6 mois d’essorage de méninges et les heures passées sur la conception de mon blog m’ont rendu boulimique. Je me rends compte que j’ai envie de bloguer à tout bout de champ ! En fait, je suis à deux doigts de retomber dans les travers de mon job, qui me fait réagir au quart de tour et qui me laisse finalement insatisfait parce que je n’ai pas abordé le sujet dans tout sa complexité.
Le post sur l’expulsion d’Irak de la journaliste Anne-Sophie Le Mauff en est un bon exemple. A force de voir les communiqués des uns et des autres défiler toute la journée, j’en deviens susceptible quand une grosse couille me passe sous le nez. Ce qui était le cas avec la réponse du ministère français des Affaires étrangères qui disait: « C’est une décision souveraine de l’Irak ».
J’avais du mal à ne pas jurer tout haut dans la rédaction quand ce genre de trucs arrivaient avant, maintenant que j’avais mon blog pour m’épancher, j’ai eu difficile de ne pas bondir sur mon clavier et de balancer ma vision des choses. Les faits évoqués restent toutefois exacts à ceux portés à ma connaissance et c’est pourquoi je ne retire rien de ce que j’ai écris. Gilles Klein s’est chargé de me rappeller via son post à ce sujet que la vérité était sûrement plus fine et difficle à cerner. Je le concède volontiers. Discutons-en !

3) Le post sur le Serment du Journaliste Citoyen n’est pas celui que j’aurais pu pondre avec un peu plus de recul. J’ai remarqué le billet sur Bayosphère et, à nouveau, j’ai préféré donner l’info au plus vite qu’en plus fouillé et j’ai envoyé la purée sans prendre la peine d’ouvrir suffisemment la discussion. Le sujet est imminement complexe et ceux qui se sont aventurés jusqu’ici à vouloir proposer un « code de conduite » se sont faits plus ou moins rembarés. Pour 36 bonnes raisons, dont celle qu’il existe autant de raisons de bloguer qu’il n’y a de blogueurs.
Je trouvais juste que cette charte donnait une base forte pour mener à bien une expérience de journalisme citoyen: à savoir tendre au maximum à l’honnêté. D’autres paramètres rentrent bien évidemment en ligne de compte mais celui-ci me paraît essentiel. Le tout étant de savoir comment mettre tout cela en pratique avant de jurer ses grands dieux que l’on va s’y tenir. On ne m’y reprendra plus, même si je garde l’essence de cette charte comme fil rouge pour la suite.

4) Il reste enfin que je viens de me prendre un fameux « shoot » en matière de statistiques. J’espère que la descente ne sera pas trop rude et que je vais réussir à maintenir le niveau. J’espère surtout pouvoir multiplier les discussions entre nous. Parce que, in fine, c’est tout ce que je recherche.

En conclusion, j’ai envie de vous tendre un perche assez risquée:
De qui souhaiteriez-vous entendre une réaction, un commentaire, et à propos de quel sujet d’actualité?

Allez-y, lâchez-vous ! (même pas peur, l’andouille…)