Pour la première fois en Belgique, un tribunal était appellé à trancher dans un dossier en diffamation et en contrefaçon qui opposait une firme de matériel informatique à un blogeur mécontent des produits et services offerts par celle-ci. Et ce n’est rien de le dire puisqu’il était notamment question de failles permettant des infections virales et autres joyeusetés du même genre.

Après une méchante engueulade avec les vendeurs, le blogeur, informaticien de son état, publie alors le résultat de ses recherches et balance des commentaires pour le moins virulents contre la firme (ben oui, moi aussi ça me rappelle quelqu’un) Résultat des courses ? Un acquittement sur toute la ligne, qui rappelle (toute proportion gardée) que la liberté d’expression défendue par Screenshot, Mojtaba ou Press Think est également valable pour le quidam qui a acheté un PC foireux, mais qui souligne aussi que les entreprises qui espèrent fermer le clapet des blogeurs en les trainant en justice (plutôt que d’entamer le dialogue et de jouer la transparence) vont tout droit la tête dans le mur (et non dans Le Meur), dont elles feraient bien mieux d’appliquer certains conseils.

J’ai presque envie de me lever et d’entonner la Marseillaise (sauf que je suis Belge, alors ce sera la Brabançonne)

Ecouter le skyplex avec son avocat, Me Alexis Ewbank.

Ecoutez